Retrait du projet de loi « Travail »

Projet de loi El Khomri-Valls-Hollande-Gattaz

Maintenant, arrachons le retrait pur et simple :

> Qui peut croire qu’en facilitant les licenciements, on va créer des emplois ?
> Qui peut croire qu’en faisant travailler plus longtemps ceux qui travaillent déjà tout en gagnant moins, on va réduire le chômage ?
> Qui peut croire que la définition d’un barème qualifié d’indicatif ne générera pas un nivellement par le bas des indemnités versées au titre des licenciements abusifs ?
> Qui peut croire à l’amélioration des conditions de travail alors que le suivi médical des salarié-es serait réduit à peau de chagrin ?
> Qui peut croire que les salarié-es ne vont pas être soumis au chantage à l’emploi si les règles sont fixées entreprise par entreprise et non plus par la loi ?

Mais alors, si ce n’est pas dans l’intérêt des salariés, des chômeurs et des jeunes, c’est dans l’intérêt de qui ? Cette loi reprend les revendications du Medef. Ce n’est pas un hasard ! Radio, télé, internet, nous ressassent quotidiennement, sous toutes les formes, que le coût du travail est « trop élevé ». Mais pas un de ces experts en blabla pour rappeler que Bernard Arnault, patron du groupe LVMH, a gagné 10 000 € par minute en 2015 ? Le coût du capital est exorbitant. Pour réaliser de tels gains il faut ponctionner très fortement la valeur produite par les salariés et la faire échapper au prélèvement de l’impôt. Ce prélèvement servait jusqu’à présent à l’école, à la santé, à la facilitation de la vie sociale. Le patronat a obtenu du gouvernement de ponctionner plus fort les salariés et de ne plus contribuer à la vie de la société. Le patronat et les actionnaires qu’il sert disposent d’un gouvernement qui permet à l’argent des actionnaires des entreprises de rapporter tellement plus gros. Cela fait souffrir la société. La loi travail c’est la guerre contre les salariés. Il s’agit de réduire considérablement les moyens de résistance des salariés, des citoyens, de la jeunesse, contre la casse de leurs vies et le pillage des fruits du travail. Au contraire ce dont nous avons besoin maintenant, c’est d’un Code du travail plus protecteur, allégé des nombreuses exceptions à la règle qui l’affaiblissent et l’alourdissent. Ensemble, amplifions la mobilisation pour le retrait de ce projet de loi qui détruirait nos droits, nos vies. Ensemble, battons-nous pour renforcer le Code du Travail.

Le respect des droits des salarié-es est un choix politique qui concerne toute la société.

Une société sans chômage, c’est possible, c’est un choix politique !
35 heures réelles, c’est 2,5 millions d’emplois possible (calcul CGT). Et aller vers les 32 heures, c’est encore 2 millions d’emplois.

Sécuriser l’emploi, c’est possible. Des droits nouveaux pour les chômeurs aussi.
Réorienter les 200 milliards d’exonérations fiscales et sociales, c’est possible, et c’est utile.

Avec Hollande, l’avenir des jeunes, c’est « être chômeur ou travailler plus pour gagner moins »
Pour les jeunes qui sont déjà dans la galère, ce projet est une insulte à leur avenir.
Pour l’ensemble des salarié-e-s, on repart 100 ans en arrière.

Il est temps que les jeunes, les précaires et tous les salarié-es dans l’unité la plus large de leurs syndicats et leurs associations fassent reculer par la mobilisation cette politique devenue insupportable au plus grand nombre d’entre nous.

Après le 1er tour. Déclarations

Bretagne 

Déclaration des Citoyens engagés dans  les
Collectifs Front De Gauche de Bretagne 

Mardi 08 décembre 2015

Les citoyens engagés dans les collectifs du Front de gauche en Bretagne remercient chaleureusement les électeurs qui ont voté pour leur liste aux régionales.


Notre programme anticapitaliste de transformation sociale et écologique n’a pas obtenu le succès escompté sans doute en raison de la situation anxiogène engendrée par les événements du 13 novembre et l’état d’urgence mis en place.
Malgré la politique d’austérité imposée par l’Europe libérale et menée par le gouvernement PS, Le Drian a largement bénéficié de cette atmosphère et n’a pas eu à faire campagne.


Mais l’abstention massive montre également le désintérêt de 50% des électeurs pour la politique, en grande partie des déçus de la droite et de la politique menée par le gouvernement PS depuis 2012.

Le peuple se sent abandonné et malheureusement de nombreux citoyens se tournent vers le parti de la haine, de la discrimination.
Le FN est un parti de droite extrême qui ne remet pas en cause le système capitaliste responsable de la misère humaine, des guerres et des dégâts écologiques dans le monde. Lui faire confiance, c’est se jeter dans la gueule du loup.
 

Pour le 2ème tour de ces élections régionales, compte-tenu de la responsabilité du PS et de la droite générant la situation désastreuse dans laquelle nous sommes, nous laissons nos électeurs libres de leur choix.


 

Déclaration d’ENSEMBLE !

Ensemble! remercie les électrices et les électeurs qui ont porté leur suffrage sur la liste « Pour une Bretagne sociale et écologique, l’Humain d’abord! » présentée par le Front de Gauche malgré un contexte politique difficile et anxiogène aggravé par les conséquences des attentats du 13 Novembre et l’instauration de l’état d’urgence qui ont induit une réaction légitimiste au profit du PS d’une partie significative de l’électorat de gauche.

Le scrutin de dimanche est à nouveau marqué par un fort taux d’abstention. Considérant que voter ne permet pas de changer la situation, de nombreux citoyens ont exprimé leur refus de cautionner une démocratie à bout de souffle.

Le score du Front national lui permet d’être aux portes du pouvoir dans plusieurs régions. Il triple son score en Bretagne, région qui jusqu’à hier était encore à l’abri des idées nauséabondes de ce parti. Ce vote n’exprime plus seulement de la colère, il traduit le désarroi d’un grand nombre d’électeurs qui ne voient malheureusement pas d’autre alternative que d’apporter leurs suffrages à un projet de société xénophobe et dangereux pour nos libertés et chaque concession faite à ses idées lui a permis de progresser. Mais c’est aussi le refus d’affronter les forces de la finance, du patronat et du Medef qui conduit à plus de chômage, d’inégalités, de précarité et qui nourrit le vote FN.

Le Drian en Bretagne sauve la mise au PS en se positionnant en homme providentiel, en refusant de mener campagne, ou participer à un débat contradictoire. Décidément nous ne partageons pas la même conception de la démocratie. Ce n’est ni en allant au secours d’une politique gouvernementale qui montre chaque jour ses conséquences catastrophiques pour les couches populaires, ni en jouant les « Monsieur plus » du PS, que nous pourrons surmonter cette situation. C’est pourquoi, considérant que les électeurs sont des citoyens majeurs, nous laissons nos électeurs libres de leur choix pour le second tour.

Malgré l’investissement d’un grand nombre de militants, le score du FDG est bien sur décevant mais nous avons eu l’occasion dans cette campagne de mener des échanges très fructueux. Loin de l’image que l’on veut donner en accusant les abstentionnistes de tous les maux, nous avons rencontré des femmes et des hommes qui veulent faire de la politique autrement que dans un cadre électoral. C’est avec ces femmes et ces hommes qu’Ensemble ! Bretagne continuera d’agir pour construire un projet au travers duquel chacun pourra se projeter et se sentir acteur d’une société qui ne repose plus sur le modèle capitaliste, marchand, financier et la mise en concurrence des femmes et des hommes.

Ensemble ! Bretagne
7 décembre 2015


declarPG_Bretagne_6dec


Communiqué du PCF Finistère: un chemin d’espoir pour transformer la société est à construire ensemble!

Les élections du 6 décembre 2015 sont un désastre pour le pays et pour la gauche dont l’électorat est désorienté suite à la trahison des engagements de campagne de 2012.

La responsabilité en revient avant tout aux politiques au service du capitalisme des gouvernements successifs depuis 40 ans, et tout particulièrement aujourd’hui le gouvernement Hollande-Valls-Macron, responsable après celui de Nicolas Sarkozy, d’une augmentation du chômage, des inégalités.

Le Parti Communiste du Finistère remercie les 13 277 électeurs finistériens qui ont fait le choix de soutenir la liste du Front de Gauche conduite par Xavier Compain, Sylvie Larue et Catherine Boudigou au 1er tour des Régionales :

« Pour une Bretagne sociale et écologique: l’Humain d’abord ! ».

Ces voix pour une vraie politique de gauche sont à prendre en compte : elles sont un appel à plus de justice sociale, de défense des services publics, de relance industrielle, plus de souveraineté démocratique et d’engagement écologique sincère, de recherche d’une politique de paix seule capable d’assurer la sécurité de tous.

En Bretagne, les conditions même de la campagne dans une situation d’état d’urgence posent une grave question démocratique.

Le PS résiste, malgré l’absence de campagne régionale du Ministre omniprésent dans les médias nationaux, dans la période actuelle.

Seul membre du gouvernement tête de liste, sa notoriété de Ministre d’un pays  » en guerre » a pesé autant ou plus que le bilan des politiques régionales.

L’abstention est très élevée et la percée du Front National est spectaculaire et préoccupante en Bretagne aussi. L’exaspération, le désarroi, une colère légitime de l’électorat face à l’aggravation des conditions de vie et les renoncements des politiques du PS au pouvoir éclatent avec force.

Le vote FN, ici comme ailleurs, se nourrit des peurs, des messages de division, des mensonges complaisamment relayés par trop de médias et de forces politiques.

Le FN, ennemi des pauvres qu’il ne cherche qu’à diviser, est un danger véritable pour notre démocratie, nos libertés et notre vivre ensemble. Il trompe et ment sur sa nature profonde de force de régression autoritaire, antisociale, antiféministe. Les communistes le combattront sans cesse et de toutes leurs forces.

Les habitants de notre région n’ont rien à attendre de ce parti pas plus que des amis de la droite dure de M. Le Fur.

Les communistes ont la conviction qu’aucun des redoutables problèmes sociaux, écologiques, de paix, ne sera résolu en cherchant des solutions d’austérité, d’autoritarisme, de réduction des libertés, d’exclusion, de division des habitants de notre région, de notre pays, de notre monde.

Un chemin d’espoir pour transformer cette société de plus en plus brutale, dangereuse, est à construire ensemble !

A Brest, le 8 décembre 2015.

J moins 3

logo regionale 2015J moins 3 pour
 UNE BRETAGNE 
SOCIALE ET ECOLOGIQUE
L’HUMAIN D’ABORD !
3 jours pour nous aider à convaincre tous ceux et celles
qui hésitent encore,
que c’est utile 
de coller une bonne gauche 
à un Conseil Régional dominé par le libéralisme,
le productivisme et le manque de démocratie.
 
Notre programme est connu, nos valeurs aussi, 
nous voulons une Région Bretagne
qui défende ses habitant-es de l’austérité,
qui refuse que les services publics soient bradés
et qui redonne la parole aux citoyen-nes
sur l’avenir de leurs territoires.
 
 
Nous voulons une Région Bretagne 
sans armes nucléaires,
une Région Bretagne hors Tafta, 
une Région Bretagne solidaire et accueillante
pour les migrants et les réfugiés…
 
 
Vous avez peut être été déçu-es du choix d’EELV
de ne pas faire liste commune avec le Front de Gauche, nous aussi !
 
Vous pensez peut être que notre programme n’est pas assez radical
ou bien qu’il l’est déjà trop,
nous pourrons en rediscuter !
 
Vous pensez que l’extrême droite à 23% dans les sondages,
c’est juste insupportable ?
Que la droite dite Républicaine n’a rien à dire parce qu’en vrai,
elle a peu de désaccords
avec la politique économique et sociale du PS
au gouvernement et à la Région… ?
 
Vous pensez que le repli régionaliste,
même coiffé d’un bonnet rouge, n’a pas d’avenir ? 
 
Nous aussi !
 
Dans cette période difficile sur le plan économique et social,
ou résonne le bruit de la guerre et de l’état d’urgence,
il faut faire revivre l’espoir à gauche sur nos valeurs d’égalité
de solidarité et de résistances sociales et écologiques.
 
Aidez-nous à lutter contre le pessimisme électoral et l’abstentionnisme, 
votez et faites voter pour qu’en Région Bretagne,
ce soit L’HUMAIN D’ABORD qui se fasse entendre ! 
 
 
 
A diffuser sans aucune modération
Merci à vous
l’équipe de campagne 

Soyons des va-t-en-paix !

Clémentine_Autain220Le Monde.fr | 23.11.2015

Par Clémentine Autain
Nous sommes sur une terrasse à Paris, en concert au Bataclan, au Stade de France à Saint-Denis. Face à la barbarie qui a frappé aveuglément, la compassion, la tristesse, l’amour de la vie nous relie. Fidèle à son sens étymologique, l’émotion nous met en mouvement. Mais dans quelle direction ? Quels choix politiques nous permettront d’anéantir Daech ? L’heure est venue de tirer les leçons de quinze ans d’inefficacité politique à combattre l’intégrisme islamique et le terrorisme. Continuer la lecture de Soyons des va-t-en-paix !

Election régionale 6 et 13 décembre 2015

 

logo regionale 2015Le 1er tract de la liste Front de Gauche

S’abstenir c’est voter pour que rien ne change ! le tract

Le dernier tract – 4 pages –

Le projet régional pour une Bretagne sociale et écologique

Le site Internet du Front de Gauche Bretagne


Le document du 20 novembre concernant les attentats


RENCONTRES – RÉUNIONS – DÉBATS

Quelles ambitions maritimes pour la Bretagne, rencontre/débat à Brest le jeudi 19 novembre à 20h

Le tract « quelles ambitions maritimes »

Le tract « santé »
En Bretagne, nous voulons un système de santé, public, solidaire, accessible à toutes et tous !


Réunion-débat : LES SERVICES PUBLICS EN DANGER !

JEUDI 26 NOVEMBRE 18H30

QUIMPER- HALLES ST FRANÇOIS (salle n°1, 1er étage)

Avec :

Xavier Compain, agriculteur, en charge du secteur agriculture et pêche au PCF, tête de liste régionale,

Catherine Boudigou, médecin, PG, tête de liste départementale,

et Didier Le Reste, ancien secrétaire général du syndicat CGT des cheminots, animateur national du front des luttes au sein du Front de gauche

Le débat sera introduit par des témoignages de syndicalistes et de militants associatifs (santé – poste – trains – éducation…)

ENSEMBLE, nous pouvons redonner toute leur place à nos services publics.

Dans de nombreux domaines, l’État a transféré ses compétences aux régions, d’où l’importance du vote du 6 Décembre 2015

 


Réunion publique du Front de Gauche du Pays Fouesnantais (section du PCF, Comité local du FdG La Gauche..Naturellement et Citoyens engagés).

SAMEDI 14 NOVEMBRE à 18 Heures au NAUTILE (Rez-de-Jardin) à La Forêt-Fouesnant

Elle sera co-présidée par Denise BLANCHE( PCF) et Jacques POMMEREUL( LGN) et animée par:

Catherine BOUDIGOU- PG (Tête de liste 29) qui interviendra sur les problèmes de santé et la défense des services publics et

Michel LE GOFF- PCF (2e sur la liste) qui interviendra sur le thème de l’agro-alimentaire.

Daniel Jouan, le candidat de Fouesnant aux élections Régionales interviendra aussi bien sûr, de même que d’autres candidats présents.


Les débats de la fête de l’Humanité Bretagne les 28 et 29 novembre à Lorient-Lanester


DANS LES MÉDIAS

Une vidéo de FR3 sur la situation de la gauche en Bretagne

L’article de Ouest France : http://www.ouest-france.fr/elections/regionales/elections-regionales-le-front-de-gauche-est-en-campagne-3791743 

La vidéo du Télégramme « Incarner la vraie gauche » :


La liste des 25 candidats du Finistère

Une brève biographie de Catherine Boudigou,
tête de liste pour le Finistère


 Apportez votre soutien à la
liste du Front de Gauche Bretagne

4tetesListesPour donner de la force à la gauche anti-austérité, à la gauche anti-libérale, à la gauche fidèle à ses valeurs et réellement progressiste en Bretagne,

Vous souhaitez soutenir la liste du Front de Gauche « Pour une Bretagne sociale et écologique: l’Humain d’abord » et le faire connaître publiquement afin de participer au
Comité de soutien départemental et régional,

Envoyez des indications sur vos noms, prénoms, communes, professions ou situation (étudiant, retraité, sans emploi…), ou engagements (syndicaux, associatifs, politiques), et si volonté de votre part une photo et une explication en quelques lignes des raisons de votre soutien pour le site Internet du Front de Gauche Bretagne:

http://www.front-de-gauche.bzh/

A l’adresse mail suivante: dupont.ismael@yahoo.fr

Ou à celle-ci: contact@front-de-gauche-bretagne.fr

Les 1ers signataires du Finistère 

Et si vous voulez soutenir financièrement la liste du Front de Gauche conduite par Xavier Compain, Sylvie Larue, Catherine Boudigou et Philippe Jumeau, envoyez un chèque pour le financement de la campagne à M.Gérard Péron, mandataire financier de Xavier Compain pour les élections régionales du 6 et 13 décembre 2015 en Bretagne – 10 rue Martin-du-Gard – 56 700 Hennebont

Vous pouvez faire suivre aussi cette information dans vos réseaux.

Régionales 2015 – Mode de scrutin

Elections régionales de 2015

Date : 6 et 13 décembre 2015

carte-13-regions

Nombre de conseillers à élire

83 pour la région Bretagne dont 25 pour le Finistère

Chaque liste pour le département du Finistère devra présenter 25 noms en respectant la parité.

Mode de scrutin

Les conseillers régionaux sont élus au scrutin de liste selon un système mixte combinant les règles des scrutins majoritaire et proportionnel.

1er tour

Au premier tour, si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50 %), elle obtient le quart des sièges à pourvoir.

Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés.

Sinon, il est procédé à un second tour la semaine suivante.

2nd tour

Les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés peuvent se maintenir, et éventuellement fusionner avec les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages.

Au second tour, la liste qui arrive en tête obtient un quart des sièges à pourvoir.

Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés au second tour.

Télécharger ce document

 

dimanche 11 octobre à Berrien « Résistances en fête » avec le collectif Front De Gauche centre Finistère

Dimanche 11 octobre à Berrien, salle Asphodèle, »Résistances en fête » avec le collectif FDG centre Finistère, à partir de 11h

Stands animés par des associations locales de résistance.

Entrée 5€         Entrée + repas 10€

11h Apéritif festif gratuit animé par Maïon

12h Chili con carne et (ou) crêpes, gâteaux. Repas animé par Patricia Paulus

14h Débat entre tous les participants : Urgence à construire ensemble un monde de paix, de justice, fraternel, solidaire, écologique.

16h Concert avec Cover Field

Stands buvette et librairie toute la journée

Les militants d’EELV refusent l’union au 1er tour des Régionales avec le Front de Gauche au terme d’un processus de négociation de plusieurs semaines

L’AG régionale d’Eelv a décidé de mettre fin au processus de rassemblement avec le FDG. Le résultat de leur vote est clair: 66% de vote contre l’accord, 5% de blancs, 29% de vote pour. L’orientation des militants Eelv bretons est clairement la voie de l’autonomie.
Vous trouverez ci-joint le communiqué que les deux têtes de liste du Front de Gauche, Xavier Compain et Sylvie Larue, vont envoyer à la presse: Continuer la lecture de Les militants d’EELV refusent l’union au 1er tour des Régionales avec le Front de Gauche au terme d’un processus de négociation de plusieurs semaines

Dimanche 20 septembre à Berrien – AG du Front de Gauche Finistère

L’organisation de cette journée consacrée aux élections régionales se présente de la manière suivante:
10H: Accueil et introduction salle Asphodèle
11H- 13H: 4 ateliers répartis entre l’Asphodèle et la mairie
 Thèmes retenus:1) services publics , 2) Agriculture et agro-alimentaire, 3) culture en Bretagne, 4) Economies maritimes
La transition écologique, thème transversal et essentiel, sera traitée dans les 4 ateliers.
13H: repas ( chacun apporte son pique-nique)
14H: restitution des discussions en atelier  salle Asphodèle
16H15 17H15: modalités pratiques de la campagne des régionales.

Pour un médecin à Huelgoat

Le P C F et le Front de Gauche soutiennent l’initiative de la municipalité d’Huelgoat pour le rassemblement citoyen pour un médecin
le mardi 25 août à 18 heures, place Aristide Briand à Huelgoat,
et appelle ses adhérents et sympathisants à y participer.

Ce sont les professionnels de santé organisés en association et la Communauté de Communes des Monts d’Arrée qui sont à l’initiative de ce rassemblement citoyen.

Venez nombreux !

CRISE AGRICOLE : CHANGER DE MODELE

Communiqué du Front de Gauche du Pays de Douarnenez

Trois ans après les soubresauts de l’empire Doux, moins de 2 ans après la liquidation de l’entreprise Gad, le secteur agricole connaît une nouvelle crise d’une gravité rarement atteinte. Ce sont toutes les filières d’élevage qui sont entrées dans la tourmente avec un effondrement des cours qui risque de conduire à la disparition de milliers d’exploitations agricoles avec de probables et graves conséquences pour l’emploi dans les entreprises d’amont et d’aval (fournisseurs, transformateurs…). Le plan d’urgence en faveur de l’élevage que vient de présenter le Gouvernement peut momentanément circonscrire l’incendie et apaiser les tensions. Il ne répond au problème que par des mesures financières à court terme sans mesures politiques dignes de ce nom; c’est finalement une forme d’aumône qui ne changera pas les règles du jeu. De ce point de vue, ce plan n’est pas de nature à résoudre durablement la crise en cours.

Pour le Front de Gauche, ce qui est en cause, c’est la poursuite d’un modèle agricole à bout de souffle où les agriculteurs deviennent des fournisseurs de matière première à bas prix. Ce modèle est directement percuté par la logique libérale d’une Europe où il n’y a plus d’autre instrument de régulation que la « main invisible » du marché dominé par les oligopoles de la distribution ; un marché où règne le dumping social et environnemental pratiqué par certains Etats. La suppression des quotas laitiers en est le triste symbole. Et si le prix du boeuf payé à l’éleveur n’a quasiment pas bougé depuis des décennies, il a augmenté de 35 % pour le consommateur sur les 10 dernières années !

La question fondamentale qui est posée, c’est de savoir quel type d’agriculture on veut pour l’avenir : Soit une agriculture hyper industrialisée, avec une concentration des exploitations de type « fermes des 1000 vaches » et un accroissement des importations d’aliment pour le bétail, se situant dans la logique concurrentielle du marché mondial et conduisant à une désertification rapide des territoires ruraux. Soit une agriculture en rupture avec le modèle productiviste et libéral, basé sur les principes de souveraineté alimentaire et de coopération internationale : Elevage lié au sol, maîtrise des productions et régulation dynamique à l’échelle européenne, partage des droits à produire, prix garantis et rémunérateurs permettant aux agriculteurs de vivre décemment de leur travail, soutien clair aux pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, aménagement équilibré du territoire. Et çà, c’est un véritable choix de société.

Front de gauche : Brit Air doit rester à Morlaix

logo-of« Hop ! Brit Air, doit maintenir tous les emplois à Morlaix. » Tel est le souhait du Front de gauche du pays de Morlaix à la suite de l’annonce du projet de fusion présenté le 16 juillet par la direction de Hop ! qui « menace clairement le maintien de l’emploi des 350 salariés de l’entreprise morlaisienne ».

Le Front de gauche rappelle que la restructuration voulue par la direction pour « optimiser les coûts et rendre l’entreprise plus agile et plus compétitive, l’amène à estimer un sureffectif de 245 postes dans les trois antennes régionales de la société dont une centaine à Morlaix. »

La fusion annoncée entraîne une délocalisation de certains services et de postes vers Nantes ou Paris-Rungis. « Cette situation inacceptable pour les personnels est en outre une bien mauvaise nouvelle pour la situation de l’emploi en Pays de Morlaix », poursuit le parti. Qui demande aux élus du territoire « d’agir pour refuser qu’une fois de plus la seule logique de rentabilité ne l’emporte sur la préservation des conditions de vie et de travail des salariés d’une entreprise de notre région. »

Régionales 2015 : invitation à une rencontre

Dans toutes les régions se dessine la perspective de construction de listes citoyennes de large
rassemblement antilibéral pour les élections régionales.
Dans ce sens, le comité de liaison FG 56 a pris l’initiative d’une rencontre régionale le 18
juillet à Baud (lieu dit pont de Baud).
L’objectif est :
– d’affirmer notre intention commune, dans notre diversité,
–  d’avancer une méthode et un calendrier,
–  de mettre en place un collectif de campagne.

télécharger l’invitation